L’électrostimulation

Longtemps réservé au cercle des kinésithérapeutes, l’électrostimulation s’est avéré être un outil de travail précieux pour les sportifs de haut niveau. Cette méthode d’entrainement se démocratise, et devient de plus en plus accessible à tous. Mais comme toutes nouvelles méthodes, des questions surgissent et méritent qu’on s’y attarde. Comment marche l’électrostimulation ? Quel est son intérêt? Est-ce que ce matériel est dangereux ?

 

Tout d’abord, dans le corps humain nous avons naturellement un système nerveux, constitué de neurones et de nerfs, relié d’un côté au cerveau et de l’autre côté aux muscles. Lorsque le cerveau désire qu’un muscle entre en action, comme le simple fait de plier/déplier la jambe, il transmet une information électrique via les nerfs et neurones jusqu’aux abords des muscles. Une fois l’information électrique arrivée aux muscles, ils vont alors entrer en action et bouger.
Avec l’électrostimulation, on va appliquer des électrodes avec un « pôle positif » et un « pôle Compexnégatif » à la surface des muscles. Elles seront positionnées exactement à l’endroit où normalement le neurone est connecté à la surface du muscle. En envoyant un courant électrique à cet endroit même, le muscle va aussitôt réagir, exactement de la même façon que précédemment,  à la seule différence que le cerveau ne l’aura pas commandé, cette action sera involontaire.
Finalement, seul l’appareil est la constante de cette pratique qui est une machine, sinon son mode de fonctionnement est naturel, car il emprunte les mêmes chemins que ceux pris inconsciemment par le cerveau.

Ensuite, l’électrostimulation a des bienfaits considérables sur tous. Elle peut être utilisé pour un renfort musculaire (remise au sport, préparation pour les vacances…)  Elle est responsable, après un effort, d’une récupération beaucoup plus rapide que si on s’assoie dans le canapé. Avec un système de récupération active, l’appareil va permettre aux muscles de se contracter/décontracter rapidement pour diminuer les courbatures. Ce système va alors augmenter la circulation sanguine sur la zone travaillé pour éliminer plus rapidement les déchets contenus dans le muscle, et apporter les nutriments et l’oxygène nécessaires à sa réparation. Accessoirement, l’endorphine va se libérer et produire un effet relaxant et décontracturant pour un soulagement de la douleur post entrainement.
A l’image des kinésithérapeutes, l’électrostimulation peut également soulager les douleurs, comme les tendinites. Lorsque vous souffrez de cette pathologie, il y a des signaux de douleurs qui sont envoyés directement au cerveau pour signaler un problème. Cette méthode peut être un bon moyen de substitution aux antalgiques oraux, fournisseurs d’effets secondaires, car on va bloquer les signaux de douleurs et permettre un effet antalgique.
Par ce système, on peut aussi traiter des douleurs musculaires, tels que les contractures. Une contracture est une contraction exagérée d’une partie du muscle dû à un mauvais échauffement ou à une fatigue extrême du muscle. Cette contraction va induire une diminution locale de la circulation sanguine, une accumulation des toxines, et un envoi des signaux de douleurs au cerveau. Pour briser cette chaine, l’appareil va augmenter localement le débit sanguin pour Electrostimulation des lombairesévacuer les toxines et produire des endorphines pour le soulagement de la douleur. Cet effet décontracturant étant naturel, les effets secondaires comme ceux des médicaments ne se feront pas connaître.
Cette méthode est aussi largement utilisée en rééducation. En induisant des contractions au niveau musculaire, vos muscles vont pouvoir reprendre de la force et une activité tout en douceur puisqu’il y a peu de contraintes sur les articulations dû à l’ajout d’une charge externe.

Pour finir, lorsque vous êtes sous électrostimulation, vous allez recevoir des impulsions électriques qui peuvent vous paraître désagréables au premier abord, mais cette sensation s’estompe avec le temps et l’habitude.
Avec ce genre d’appareil, il y a deux différentes sortes de micro impulsions qui se produisent. Lorsque la thérapie est à but de relaxation ou de soulagement des douleurs vous allez percevoir une sensation de picotement ou de fourmillement inévitable mais non douloureuse. Mais lorsque vous utilisez les programmes sportifs, il faudra rechercher la sensation ultime que vous pouvez supporter, dans le but de ressentir une forte contraction musculaire. Cette contraction est comparable voire supérieure à celle que vous avez lorsque vous faites votre sport habituellement. Une sensation qui vous est alors familière et avec une intensité gérable.
Bien que les contre-indications soient rares (pacemaker, épilepsie, zone de l’abdomen pour la femme enceinte…), ce matériel  ne présente pas de danger notable pour ses utilisateurs. Les micro-impulsions, générées directement à la surface du muscle, induisent à vos articulations une sollicitation moins intense et moins contraignante que lors d’un entrainement avec ajout d’une charge externe sur vos membres.

 

Pour résumer, l’utilisation de l’électrostimulation est naturelle car elle a exactement la même façon de fonctionner que le cerveau. Elle a des bienfaits thérapeutiques et sportifs non négligeables dans la recherche du bien-être et de la performance. A part certaines contre-indications médicales, son utilisation n’est pas dangereuse pour la santé, cependant une acclimatation aux micro-impulsions électriques est nécessaire pour une utilisation optimale de l’appareil.

 

Thomas Personal Trainer